Dangers du printemps/été

Les dangers du printemps/été chez le chien (1)

Le printemps est arrivé depuis plusieurs semaines et bientôt l’été sera là également. Ces deux saisons riment avec soleil pour nous. Mais elles sont synonymes de nombreux dangers pour nos chiens. Je vous partage ici quelques dangers (liste non exhaustive !) à éviter, qui pour certains, peuvent aller jusqu’à provoquer la mort du chien.

Tiques

Dès que les températures remontent, elles refont leur apparition. Positionnés sur les hautes herbes la plupart du temps, elles s’accrochent au chien lors de son passage auprès de celles-ci. Plusieurs tiques peuvent s’accrocher sur un même animal. Vous les retrouvez fréquemment au niveau du cou et des pattes. Mais on peut également en observer entre les coussinets du chien, dans sa gueule, dans les oreilles. La pyroplasmose qu’elles transmettent peut être très dangereuse pour votre chien voire mortelle si elle n’est pas traitée et diagnostiquée à temps.

Bon à savoir : les tiques transmettent également des maladies à l’humain.

Vipères

Avec l’arrivée des beaux jours, les vipères refont également surface. Le venin accumulé durant leur hibernation est très important. Les premières morsures sont extrêmement dangereuses notamment pour les jeunes et petits chiens. Elles peuvent conduire à la mort du chien dans certains cas. Il vaut mieux éviter de promener votre chien dans les hautes herbes au retour du soleil.

Chenilles processionnaires

Extrêmement urtiquantes, on les trouve régulièrement en file indienne au pied des pins. Leurs poils provoquent des brûlures conséquentes chez l’animal pouvant aller jusqu’à la mort de celui-ci s’il n’est pas amené suffisamment rapidement chez le vétérinaire. Les séquelles en cas de survie sont souvent très importantes. Certains organes peuvent également subir des dommages irréversibles.

C’est une urgence vitale si votre chien entre en contact avec celles-ci.

Crapauds

La saison des amours s’étend d’avril à août et on les retrouve très nombreux et très bruyants dans les marais et les étangs. Ils possèdent des glandes contenant du venin sur la surface de leur peau. Ce venin est parfois responsable d’intoxications sévères chez le chien lorsqu’il entre en contact avec une plaie ou une muqueuse. C’est lorsque le chien le prend en gueule qu’il transmet son venin provoquant de nombreux troubles et une intoxication à traiter rapidement.

Abeilles/Guêpes

Certains chiens et notamment les chiots prennent beaucoup de plaisir à attraper les animaux volants. Une fois attrapés, ces insectes peuvent piquer le chien à l’intérieur de sa gueule, provoquant des gonflements, des réactions allergiques importantes et constituent un danger à traiter rapidement. Le chien peut également être piqué malgré lui souvent au niveau de la tête, des oreilles et du museau.

Cyanobactéries

Avec les beaux jours et la chaleur, elles commencent à se manifester dans les plans d’eau stagnante. Elles recouvrent leur surface qui visuellement laissent penser à des espèces d’algue/film vert. Hautement toxiques, elles se développent en cas d’absence de fortes pluies et restent concentrées à la surface de l’eau la plupart du temps. Il faut absolument empêcher le chien d’entrer en contact avec celles-ci.

Elles sont également mortelles pour le chien et de nombreux accidents surviennent chaque année.

Epillets

Ces épis présents partout autour de nous au printemps mais surtout en été, viennent s’accrocher sur nos vêtements mais surtout sur les poils de nos chiens. Très pointus, ils perforent la peau et s’incrustent progressivement dans la chair, dans les orifices (oreilles, narines, …), entre les coussinets…. Ils provoquent alors des infections parfois graves et nécessitent une intervention chirurgicale souvent onéreuse pour les retirer.

Même lorsque vous êtes en balade et que votre chien est en liberté, il est important de le garder sous surveillance. Je vous conseille vivement au retour de chaque balade d’inspecter votre chien sous toutes ses coutures. Ce sera l’occasion de vous assurer qu’il n’a rien ramené à la maison de dangereux pour lui, de passer un moment de complicité avec lui et de lui apprendre à être manipulé régulièrement.

Si vous observez des comportements anormaux : salivation subite, diarrhées, abattement, … contactez immédiatement votre vétérinaire.

Posted in anima'health.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *